KIP

Blog

Les mots-œillères

« Les limites de mon langage signifient les limites de mon propre monde ». Ludwig Wittengstein nous enseigna en 1918 que nos mots balisent notre réalité, sa perception et sa compréhension. Alors que de nombreux citoyens...